Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog d'Open'Act

Les styles sociaux ™ : Un manager exigeant (contrôlant) n’est pas toujours motivant (suite & fin)

25 Septembre 2012 , Rédigé par François PHAM Publié dans #styles sociaux, #style social

Charlotte possède un style social contrôlant très affirmé (voir article précédent). Son sens du résultat et son niveau d’exigence lui ont jusqu’à présent permis de répondre aux challenges professionnels qu’on lui a proposés.

Toutefois, les limites de son style de communication et de management pourraient bien aujourd’hui constituer un frein majeur à sa carrière. Incapable de développer ses équipes et de créer un climat favorisant les prises d’initiatives, Charlotte surcompense le manque de performance de ses collaborateurs qu’elle a elle-même bridés, par un travail de contrôle et de correction.

La spirale négative est ainsi enclenchée. Comment en sortir ?

Tout d’abord en jouant sur le besoin personnel de Charlotte : l’autoréalisation. Comme tout contrôlant, Charlotte aspire à atteindre voire dépasser ses objectifs de façon efficace. Pragmatique, Charlotte sera sensible à une explication logique et factuelle lui expliquant que certains de ses comportements sont contreproductifs. Mais terre à terre, Charlotte attendra que vous lui donniez ensuite des « recettes » concrètes pour améliorer les résultats de son équipe… et les siens.

Parfait, la dynamique du changement est enclenchée ! Voici quelques conseils qui aideront Charlotte à créer un environnement motivant et incitant à la performance :

1. Donner du feedback à ses collaborateurs en pensant à souligner les points positifs avant d’expliquer ce qui peut être amélioré. Apprendre à pratiquer le « flagrant délit de succès ».

2. Desserrer son temps et en prendre régulièrement pour discuter de façon informelle avec ses collaborateurs afin de capter leurs besoins et préoccupations, mais aussi faire passer ses messages et sa vision d’excellence pour son équipe. Passer ainsi au moins 2 heures par semaine dans ses équipes sans agenda précis.

3. Rééquilibrer son management vers plus de coaching et de développement des talents que vers du contrôle. Transformer ses revues de projets anxiogènes en moments d’échanges sur des « best practices », et d’émulation positive.

4. Créer des moments de convivialité et de « fun ». Célébrer les succès par des pots et déjeuners. Confier aux collaborateurs les plus promouvants et facilitants l’organisation de ces moments de vie d’équipe afin d’en assurer le côté festif et la forme sans cesse renouvelée.

5. Inviter chaque collaborateur à raison d’une demi-journée par mois, à travailler sur des sujets d’amélioration de la performance individuelle et collective ou sur des innovations. C’est ainsi par exemple que Google a pu innover sur de nombreux domaines (gmail, Picassa…).

On pourrait ajouter bien d’autres conseils pour aider un manager de style social contrôlant. Si toutefois Charlotte n’en applique que la moitié, l’impact sur ses collaborateurs sera très élevé.

Vous êtes vous-même de style social contrôlant ou avez un manager ou collaborateur contrôlant ? Merci de vos commentaires et/ou de router ces articles vers l’intéressé :-)

Partager cet article

Commenter cet article