Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog d'Open'Act

Styles Sociaux et Intelligence Emotionnelle

11 Janvier 2013 , Rédigé par François PHAM Publié dans #styles sociaux, #intelligence emotionnelle, #promouvant, #analysant

Disons-le tout net, il n’y pas de lien entre le style social d’une personne et son niveau d’intelligence émotionnelle telle que la définit Daniel Goleman (capacité à se manager soi-même et à manager ses relations avec les autres). Par contre, les notions sont éminemment complémentaires.

Au niveau de la première composante de l’intelligence émotionnelle - la connaissance de soi - savoir quels sont son propre style social et ses tendances constitue un outil très intéressant pour mieux se comprendre et avoir une conscience de soi plus aiguë. Cela peut permettre d’avoir un regard plus honnête et plus bienveillant envers soi.

Si je suis promouvant, le savoir me permet de faire la part des choses entre ce que je veux projeter aux yeux d’autrui, et ce que je suis réellement. Je suis même ainsi capable d’en sourire et de faire preuve d’autodérision. Loin de dégrader mon estime de moi, cette auto-évaluation juste de mes propres forces et faiblesses, me permettra d’agir et de me comporter de façon plus authentique et congruente.

A l’opposé de la matrice, comprendre que je suis profondément analysant peut m’inviter à avoir un regard moins critique sur moi-même, comme sur les autres, et admettre que la perfection n’est pas de ce monde, y compris en ce qui me concerne.

Cette connaissance de soi est le premier pas vers une meilleure maîtrise de soi. Mettre les gardes fous nécessaires contre les travers de son propre style social permet d’exploiter tout le potentiel de ses atouts et de « gommer » les défauts inhérents à son profil.

La deuxième grande dimension de l’intelligence émotionnelle est la compétence sociale ou ce que l’on dénomme également l’intelligence relationnelle. Savoir mieux comprendre l’autre passe par une compréhension de son mode de fonctionnement et de son « logiciel » interne. Le décryptage de son style social, si ce n’est que la première étape (la seconde étant l’empathie), est toutefois très utile pour posséder cette sensibilité à l’autre indispensable à la construction d’une relation de confiance.

La bonne nouvelle est double : d’une part, ces compétences personnelles et sociales peuvent se développer tout au long de notre vie car notre intelligence émotionnelle progresse au fur et à mesure avec nos expériences de vie et leurs enseignements. D’autre part, nos formations sur les styles sociaux comme « Communication Persuasive » traitent non seulement des styles sociaux, mais abordent également la notion d’empathie et de flexibilité...

Partager cet article

Commenter cet article