Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog d'Open'Act

Les styles sociaux ™ : Un manager exigeant (contrôlant) n'est pas toujours motivant

18 Septembre 2012 , Rédigé par François PHAM Publié dans #styles sociaux, #style social

 Les styles sociaux ™ : Un manager exigeant (contrôlant) n'est pas toujours motivant

Nous avons l’habitude de penser qu’un manager doit être exigeant. Il doit « tirer par le haut » ses collaborateurs en leur montrant par son propre engagement, le degré d’exigence qu’ils doivent s’imposer à eux-mêmes.

Si le principe est exact, il comporte aussi quelques amendements que le cas suivant peut illustrer.

La situation

Charlotte est le manager du département des études au sein de de la direction informatique d’un grand groupe. Elle encadre avec autorité une trentaine de responsables d’application et de chefs de projet. Calme en apparence, Charlotte est parfois agacée par le manque d’exigence dont font preuve certains de ses collaborateurs. Elle passe ainsi un temps assez important à relire et corriger les documents divers que ses collaborateurs lui soumettent.

Charlotte exprime son feedback et ses critiques en étant toujours factuelle. Elle n’accorde que peu de place aux émotions au travail. C’est pour ces raisons qu’elle est reconnue comme une personne sachant dénouer les conflits, car face aux manifestations de sentiments, Charlotte s’en tient aux faits.

Charlotte aimerait bien voir ses collaborateurs se développer et progresser, mais elle doit bien se l’avouer : il y a plus d’échec en la matière que de succès.

La problématique

Le professionnalisme de Charlotte en impressionne plus d’un. Non seulement Charlotte est une personne travailleuse et particulièrement engagée dans son boulot, mais elle maîtrise également son métier et celui de ses collaborateurs sur le bout des ongles. Certains collaborateurs sont d’ailleurs fébriles quand ils doivent passer en revue leurs projets devant elle. Rien ne lui échappe. Et elle a une façon bien à elle de leur montrer.

Ce qui intimide particulièrement certains collaborateurs, c’est la froideur avec laquelle Charlotte les écoute et fait passer ses messages. Son regard « au laser » semble les transpercer et sa voix dénuée de toute émotion les glace plus qu’il ne les réconforte.

Le diagnostic : style social, empathie et flexibilité

Charlotte est du style social contrôlant. Affirmée, directe et rapide, elle attend de ses collaborateurs qu’ils maîtrisent parfaitement leur sujet et apportent des réponses immédiates à ses questions. Son besoin d’autoréalisation explique son fort degré d’exigence, envers elle-même tout d’abord, mais aussi envers les autres. Son authenticité l’amène à exprimer sa pensée de façon directe, quitte à paraître froide et blessante.

Ces caractéristiques propres à tout contrôlant sont exacerbées par une empathie au travail relativement faible. Charlotte se rend en effet peu disponible pour écouter les autres. Son agenda très serré laisse peu de places aux discussions informelles qui lui permettraient de mieux comprendre les sentiments et besoins de ses collaborateurs.

Charlotte est enfin peu flexible dans ses relations interpersonnelles. Elle adapte peu ses comportements en fonction du profil de ses collaborateurs. Elle est toutefois très prompte à saisir les opportunités qu’offre un changement. Elle vit le changement comme quelque chose de naturel et peine parfois à comprendre pourquoi ses équipes « résistent » aux changements.

Nous verrons dans l’article suivant quelles recommandations apporter à Charlotte pour la faire progresser dans son management.

Partager cet article

Commenter cet article