Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog d'Open'Act

Gérer un conflit avec les styles sociaux : Promouvant Vs Analysant (suite et fin)

8 Novembre 2012 , Rédigé par François PHAM Publié dans #styles sociaux, #style social, #promouvant, #analysant

Gérer un conflit avec les styles sociaux : Promouvant Vs Analysant (suite et fin)

Le style social de Marc est bien sûr analysant. Marc est en effet méthodique, minutieux et apprécie un cadre de travail où les procédures sont bien établies et ont fait leurs preuves.

Il contraste avec le style social promouvant de Jérôme qui aime initier des nouveaux projets et communique avec force sa volonté de changement et d’innovation.

Comment prévenir ou gérer un conflit entre ces deux styles diamétralement opposés ?

Nous recommanderions tout d’abord à Jérôme, non pas de renoncer à son objectif de réorganisation du département, mais de changer en profondeur sa façon de l’aborder.

Plutôt que de lancer son projet de changement rapidement, en espérant que son leadership personnel entraînera l’adhésion de chacun, Jérôme serait avisé d’établir avec son équipe un état des lieux et un diagnostic partagé des points forts de l’organisation, de ses points faibles mais aussi des opportunités et menaces externes (SWOT).

Cette prise en compte du passé, de l’existant et cette exploitation des qualités d’analyse de ses collaborateurs, et notamment celles de Marc, permettra une prise de conscience au travers d’un raisonnement logique de la nécessité de faire évoluer l’organisation actuelle du département. Elle évitera de générer des comportements défensifs et des résistances au changement inutiles.

Au niveau de Marc, nous pourrions l’inviter à faire preuve de davantage d’ouverture aux idées nouvelles et à celles de Jérôme en particulier. Après tout, le passé de Jérôme ne démontre-t-il pas des capacités indéniables à faire progresser les organisations qu’il a eues sous sa responsabilité ?

Si un changement de grande envergure lui paraît risqué, Marc ne peut-il pas accepter de le tester sur un périmètre plus restreint pour en évaluer les avantages et inconvénients plutôt que de le refuser d’emblée ?

Enfin aux deux protagonistes, nous ne pouvons leur demander que de faire preuve de plus d’empathie l’un pour l’autre comme de flexibilité.

Une meilleure compréhension mutuelle évitera ainsi des procès d’intention non fondés et une adaptation de leurs comportements permettra de tirer profit de leurs différences plutôt que de les opposer.

Qu’en pensez-vous ?

Partager cet article

Commenter cet article