Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog d'Open'Act

Didier Deschamps : mais quel est donc le style social de notre sélectionneur ?

8 Juillet 2014 , Rédigé par Aurélie VIEVILLE

Didier Deschamps : mais quel est donc le style social de notre sélectionneur ?

L’équipe de France de football a été sortie de la Coupe du Monde par l’équipe nationale allemande ce vendredi 04 juillet 2014. Pour autant, et en l’espace de quelques mois, les bleus auront su regagner le cœur de leurs supporters en montrant une vraie envie de jouer ensemble et de se transcender en bleu, blanc, rouge.

Derrière ce renouveau, un homme : Didier Deschamps, leur sélectionneur.

A votre avis, quel est son style social ?

Avant et pendant la Coupe du Monde qui s’est déroulée au Brésil, Didier Deschamps a redit à chaque fois qu’il en a eu l’occasion que cette compétition n’était pas une fin en soi, mais une première pierre posée à son édifice ; son objectif n’était pas de remporter la Coupe du Monde mais bien de présenter aux yeux des français une équipe enthousiaste et soudée : mission réussie !

Face à une équipe de France qu’il a voulue globalement jeune et encore peu habituée aux grands rendez-vous tels que celui-ci, et aux résultats aléatoires obtenus en phases qualificatives, Didier Deschamps n’a jamais perdu de vue son objectif, et n’a jamais cillé même lorsque la presse commençait à enterrer les chances de son groupe de participer à la fête.

A en croire des joueurs qu’il a entraînés il y a quelques années, tel Edouard Cissé à Monaco et à Marseille, après une défaite, Didier Deschamps a une faculté hors norme à rebondir : « Deux jours après, il a oublié le match, il fait un débrief à ses joueurs, et le lendemain il n’en parle plus ».

Le passé ne détermine pas l’avenir, et tout se joue dans l’instant présent !

Edouard Cissé d’ajouter : « Didier n’est pas un furieux. Il ne va jamais péter les plombs, il sait comment piquer les joueurs et dire les choses clairement sans dénigrer. Il montre son mécontentement, mais ce n’est pas quelqu’un qui va devenir tout rouge et piquer sa colère. Quand ça fonctionne bien, il ne s’emballe pas non plus. Il passe tout aisément au match suivant ».

Je pense que vous devriez commencer à en tirer des conclusions en termes de style social…

Pour autant, Didier Deschamps n’est pas homme à se laisser marcher sur les pieds. Et pour preuve, lorsque la petite amie de l’un des joueurs non retenus, Samir Nasri, l’insulte sur le réseau social Twitter, la sentence tombe immédiatement : il ne répond pas mais porte plainte.

Et ses joueurs, que disent-ils de lui ?

Selon Karim Benzema, lorsqu’il doutait après 15 matches sans marquer de but, il l’a aidé à reprendre confiance en lui. Et lorsque Patrice Evra a décidé, juste avant les matches de barrage, de régler ses comptes avec tous les journalistes sportifs qui avaient pu l’accabler, Didier Deschamps s’est rangé de son côté.

En résumé, Didier Deschamps - en bon contrôlant modéré - c’est une main de fer dans un gant de velours, et des objectifs atteints par la force du collectif.

Partager cet article

Commenter cet article